Etat des effectifs au 1e Octobre

Pour l’accueil des enfants : 1 animateur pour 18 enfants (règle DDS). La mairie a pour objectif de 1 animateur pour 16 enfants.

A ce jour, il y a 17 animateurs et un en cours de recrutement. La directrice et la directrice adjointe sont là, mais ne sont pas comptées dans les effectifs ; elles renforcent les équipes sur le terrain si besoin.

  • Matin : 140 enfants 
  • Midi : 310 enfants
  • Soir : ?

Au mois de Septembre, il y a eu de grandes difficultés dues à de nombreuses absences cumulées (pas forcément lié au COVID car seulement un cas détecté) en raison de circonstances variées.

Un assistant sanitaire renforce également l’équipe, du mois d’Octobre jusqu’au mois de Février (1 semaine/2)  pour étudier les situations de bobos et d’accident => Aide pour la gestion des soins des enfants.

Formations des effectifs

La législation impose 50% de l’effectif avec le BAFA + 30% en cours de formation (20% sans formation). La répartition est respectée. Deux animateurs partent en formation à la Toussaint. Il y a en plus de la formation continue sur place lors des réunions d’équipes régulières, avec la venue d’intervenants extérieurs (divers thèmes : accompagnement handicap…).

Volonté de la Mairie en ce qui concerne les formations afin de fidéliser l’équipe, ce qui commence à être le cas à Alain Savary (équipe quasi identique à l’an dernier).

Absences des animateurs

Toute absence n’est pas remplacée. Il faut se réadapter en conséquence (mois de Septembre compliqué en terme de réorganisation au jour le jour). Sachant que l’école a la possibilité de demander de l’aide aux équipes des autres écoles (mais malheureusement en Septembre il y avait aussi beaucoup d’absences dans les autres écoles avec aucune possibilité de renforcer l’équipe Alain Savary).

Remarque : lors d’une grève comme celle de Septembre (sur appel national), ce renforcement d’équipe n’est pas autorisé… il suffit donc de quelques animateurs en grève pour être en effectif trop bas et obliger la fermeture du service. Les non grévistes sont présents et travaillent, même s’ils n’accueillent pas les enfants  (réunions/ amélioration du service…).

Fonctionnement

Toute l’équipe a dû reprendre l’ensemble de l’organisation suite aux différentes annonces concernant les règles de sécurité face au COVID. Le fonctionnement est très strict et très contraignant.

Les enfants sont regroupés par section et ensuite par groupe d’activité (il ne peuvent a aucun moment se croiser entre les différentes sections) :

  • CP et CE1
  • CE2 et CE2 /CM1
  • CM1 et CM2

Matin

Les enfants sont en classe à 8h20 (plus de récréation dans la cour surveillée par les enseignants avant l’entrée en classe).

Midi

L’organisation de 3 services avec nettoyage de la cantine entre chaque groupe.

Sortie des classes à 16h

Les enfants sortent à la fin de la classe de la maîtresse à partir de 16h. Les animateurs les récupèrent et les font ensuite goûter par groupes répartis en section. En suivant le moment de goûter, les animateurs demandent un temps de calme aux enfants afin qu’ils puissent leur expliquer et les répartir sur les activités du jour à laquelle les enfants vont pouvoir participer.

Le gros changement est le fait que les enfants doivent choisir leur activité et s’y tenir car les effectifs de chaque groupe est bien déterminé. Ceci est dû à la répartition des animateurs sur les différentes sections.  Les enfants ne peuvent pas de leur propre autonomie, passer d’une activité à une autre (à cause de la gestion du nombre d’enfant/animateur).

Chaque groupe est bien sûr pris en charge par un animateur toujours présent, dans 2 salles/zones précises de l’école ainsi qu’une zone extérieure attribuée.

Il s’agit d’un gros changement de fonctionnement par rapport aux années précédentes, où les enfants étaient plus en autonomie et pouvaient aller et venir sur les différentes activités en occupant tout l’espace,  avec des animateurs répartis sur différentes zones de l’école.

Projet éducatif et projet pédagogique

Gestion et moyens dans le cadre de la crise sanitaire

Il n’y a pas de renfort d’effectif spécifique de l’équipe d’animation. Les animateurs doivent s’adapter au jour le jour en fonction des règles qui changent régulièrement et s’assurer du respect du protocole sanitaire.

Projets et activités

Des activités sont mises en place malgré les conditions spécifiques. Les animateurs s’adaptent afin de pouvoir permettre aux enfants d’être dans les meilleurs conditions pendant le temps de l’ALAE. La rentrée, assez compliquée au niveau adaptation des nouvelles règles, n’a pas permis de mettre de nouveau projet en place mais la directrice nous a bien précisé que certains projets étaient en cours et allaient être développés :

Les équipes notent que l’organisation par section permet de mieux « travailler » l’animation. En effet, les enfants dans les groupes ont le même âge, il est donc plus facile de développer des activités plus adaptées à la tranche d’âge.

Fonctionnement garderie

Remontés des parents

Beaucoup de tensions sont ressenties des deux côtés que ce soit coté parents ou ALAE. Les équipes constatent que certains parents sont tendus voire agressifs à leur égard.

Certains parents ne portent pas le masque ; les équipes doivent rappeler que le port du masque est obligatoire ce qui génère parfois de grosses tensions. Par ailleurs, le contact très froid à l’entrée de l’école n’aide pas (masque, talkie-walkie…). Les efforts sont aussi effectués côté ALAE afin de faire attendre les parents le moins possible à leur arrivée à l’école, mais cela diminue énormément le relationnel avec eux.

La frustration des parents ne pouvant pas rentrer dans l’établissement se fait ressentir mais cela reste toujours pour le bien-être de nos enfants.

Remontées de certains enfants sur des punitions collectives et régulières

L’équipe de Direction est surprise de cette remontée : il arrive de passer par des « temps de calme », mais cela ne dure généralement pas longtemps. Compte tenu de ce retour, on présume que cela vient du temps de répartition des activités qui est subi comme une punition par certains enfants, au moment même de plus grande agitation et besoin de défoulement (16h-16h30 fin d’école).

Par ailleurs, les animateurs constatent que le port du masque les contraint dans la communication avec les enfants (obligation de parler plus fort pour se faire entendre, communication non verbale moins captée par les enfants à cause du masque…).

Gestion de la médiation

L’atelier spécifique de médiation entre enfants n’a pas encore pu être remis en place cette année (l’animatrice de l’an dernier est partie). C’est cependant le souhait et l’objectif est de trouver un fonctionnement possible suite au découpage des enfants en 3 sections différentes.

La communication sur les activités est vraiment difficile, nous avons donc insister en tant que parents sur l’importance de rétablir cette communication afin de pouvoir rassurer l’ensemble des parents.

Livret de famille

Un livret “famille” est en cours de rédaction par la Direction de l’ALAE. La rédaction de ce document a pris du retard à cause de la réorganisation à trouver au quotidien ; l’objectif était d’assurer la sécurité des enfants en ce début d’année.

Conclusion

La directrice a pris note d’améliorations possibles et de nos remontées. Une réunion est organisée le lundi 5 octobre avec l’équipe d’animation et ces sujets seront évoqués avec l’ensemble de l’équipe à cette occasion. Des plannings d’activités sont en cours d’élaboration au sein des groupes suite à la réunion d’équipe du 05 octobre et seront affichés devant les espaces de récupération des enfants. Une présentation d’un plan d’hébergement de l’ALAE est également à l’étude pour présenter les locaux aux parents qui ne connaissent pas les lieux (enfants nouvellement sur l’école, enfants de CP). Ils seront certainement affichés aux niveaux des salles dans un premier temps. 

Les représentants des parents d’élèves ont réaffirmé leur souhait d’échanger, de remonter les problématiques et de trouver en coopération avec l’ALAE, des solutions aux problèmes rencontrés. De part et d’autre, nous concluons que cette réunion a permis d’établir une bonne base de dialogue et une volonté commune d’offrir aux enfants une belle année.

Compte-rendu de réunion avec la directrice de l’ALAE